top of page

Pesticides agricoles : un mal invisible qui tue nos Animaux.




La vie à la campagne est considérée comme étant plus saine que la vie citadine : moins de pollution, plus de nature, moins de bruit... Lorsque nous évoquons la campagne il nous vient immédiatement à l'esprit des images bucoliques et apaisantes : des champs de blés dorés, des coquelicots, des chemins qui mènent à la foret, des Buses, des Renards... Un petit coin de paradis, nous devons l'admettre, nos campagnes françaises sont belles et font partie de notre patrimoine.

De nombreux français citadins affirment se rendre à la campagne dès qu'ils le peuvent pour se ressourcer et prendre une dose "de bon air frais".


Selon l'ifop, en 2022, 37 % des foyers parisiens déclarent vivre avec un Animal. Le chiffre passe à 51 % dans les grandes zones urbaines. Concernant le monde rural, 64% des foyers vivant dans des villages ruraux partagent leur vie avec un Animal. Les Chiens sont plus présents en Bourgogne-Franche-Comté (35 %) et en Centre-Val de Loire (31 %).

Les Chats quant à eux ont conquis le Nord est et la façade ouest du pays.


Tous ces Animaux ruraux profitent donc d'un extérieur rural quotidien. Un extérieur composé principalement de champs cultivés, de bosquets, de prairies, de forêt et de cours d'eau.

Les promenades dans la nature ne sont pas sans dangers, nous le savons tous : en forêt il y a les Tiques, dans les champs et prairies des épillets, nous pouvons rencontrer une Vipère sur un chemin et des chasseurs en forêt.


Mais il y a un danger invisible, un danger qui tue à petit feu, un danger auquel on ne pense pas immédiatement lors de nos promenades à la campagne, j'ai nommé les pesticides agricoles tel que le glyphosate ainsi que tous "ses copains".


D'après plusieurs études américaines (sources futura-science) le glyphosate augmenterait de 40% le risque de certains cancers chez l'Homme. Aux Pays-Bas et en Belgique, l'utilisation du glyphosate est interdite. Au Portugal et en Italie, son usage est proscrit dans les espaces publics. Les débats houleux sur le sujets et les nombreuses tentatives d'interdiction d'usage dans notre pays mettent en lumière les dangers sanitaires de ce produit. Thierry Vrain, biologiste et ancien chercheur en agriculture pour le gouvernement canadien affirme que ce pesticide s'accumule dans tous nos organes. Il a également étudier l'impacte environnemental du glyphosate : le pesticide reste dans les sols, il ne disparait pas aussi facilement. En fonction de la nature des sols et de la fréquence de pulvérisation le pesticide peut être toujours présent après plusieurs mois voir années.


Bien entendu, il n'y a pas que le glyphosate, d'autres produits phytosanitaires sont largement utilisés dans nos cultures française.

Mais quel impact ces produits ont sur nos Animaux ?


Le risque d'intoxication aux pesticides est principalement élevé lors d'une promenade printanière en plein champs et plus particulièrement si les champs viennent d'être traités ou pire, sont en train d'être traités.


Dans l'air. Votre compagnon va tout d'abord inhalé les particules dans l'air, celles ci vont alors entrer dans sa cavité nasale puis se propager dans tout l'organisme à travers les muqueuses. Votre compagnon peut alors se mettre à éternuer, signe que l'air est particulièrement chargé. Par ailleurs, ces particules volatiles vont également toucher les yeux causant des irritations et des écoulement ( vous savez, ces fameuses allergies saisonnières ! oui oui...). Elles vont également et se déposer sur la fourrure de votre Animal qui en avalera en faisant sa toilette. Si vous êtes parti pour promener votre Chien dans les champs et que vous voyez l'agriculteur traiter ses cultures faites demi tour ! C'est du bon sens. Autant pour la santé que pour le plaisir : il n'y a rien d'agréable à prendre un bain de pesticide. En théorie, votre Chat n'ira pas de lui même chasser les Musaraignes et autres Campagnols à ce moment là.

Les résidus sur les plantes. Des résidus qui vont s'accrocher à la fourrure de l'Animal. S'il est impossible d'interdire à votre Chat d'aller au milieu des champs je considère qu'apprendre à son Chien à rester sur les chemins est une chose "normale" : c'est montrer du respect pour le travail de l'agriculteur. Néanmoins, nous ne sommes jamais à l'abris d'un Lièvre qui nous passe devant ou d'une Alouette faisant de la voltige au dessus des champs : des choses vraiment amusantes pour nos compagnons canins qui peuvent avoir des difficultés à y résister. Le risque est d'autant plus élevé si les plants sont humides due à la rosée matinale : Pauline Ollivier de Cynotopia explique comment elle a perdu son jeune Setter anglais de 3 ans après une promenade matinale dans les champs : empoisonnement aux pesticides Cynotopia N'oublions pas que les pesticides sont volatiles : si l'agriculteur vise son champs, le vent va lui en disséminer sur les plantes et herbes sauvages aux alentours. L'Animal va donc passer dans ces herbes, les pesticides vont s'accrocher à sa fourrure et l'Animal en ingérera en faisant sa toilette (et vous en aurez plein les mains soit dit en passant).

Ingestion directe. Le risque d'ingestion n'est pas nul. Pauline Ollivier de Cynotopia explique que son Setter anglais est décédé suite à l'ingestion de pesticide après une course de moins de 5 minutes à travers des champs humides de rosé. En courant gueule ouverte, le Chien a avalé malgré lui de la rosé gorgée de produit phytosanitaire. Son poils également humide en était recouvert et il a continué à en ingéré lors de sa toilette.


Il arrive également que nos Chiens mangent de l'herbe, s'ils mangent une trop grosse quantité à proximité d'un champs il est fort probable qu'il ingère à son insu des pesticides. Enfin, les flaques d'eau à proximité des champs sont contaminées.


Chez le Chien, la dose létale au glyphosate est de 100 mg/kg. Les signes surviennent entre 30 minutes à 2 heures après l’ingestion du produit ou de l’herbe venant d’être traitée. Les symptômes d'une intoxications sont : * des troubles digestifs sévères et répétitifs : vomissements, hypersalivation, diarrhée * des troubles oculaires : conjonctivite, yeux rouges et larmoyants * des troubles nerveux : tremblements musculaires, ataxie



L'ingestion quotidienne par petite dose.


Voici la partie de l'article qui m'intéresse le plus et que je considère comme "plus importante" Pourquoi ? Parce que tout ce qui est écrit plus haut, de manière générale, vous le savez. Intuitivement, en période de semis, vous ne promenez pas vos Chiens dans les champs, vous faites attention car vous même n'avez pas envie de prendre un bain de pesticide.


Donc passé le printemps, nous pensons naïvement que les champs sont "safes" et "sans danger", qu'il n'y a plus de produit toxiques et nous profitons avec plaisir de ces promenades champêtres.

Malheureusement, les pesticides sont toujours présents. Ils sont dans la terre. Chaque averse fait renaitre des flaques d'eau disparues. Flaque qui fait le bonheur de votre Chien : certains adorent s'y vautrer, d'autres aiment courir et jouer dedans. Et pour les autres, c'est un point d'hydratation intéressant, surtout lorsqu'il fait chaud. En buvant dans cette flaque que nous pensons "propre" notre Chien ingère une toute petite dose de pesticide. Rien pour le rendre malade directement. Mais que se passe-t-il s'il le fait presque tous les jours tout au long de sa vie ? Thierry Vrain a étudié comment réagissait l'organisme d'un Animal consommant des petites doses de glyphosate tous les jours : il a remarqué que le pesticide n'était pas éliminé par l'organisme et que ce dernier s'accumulait dans les organes de l'Animal. Il a également étudier l'élimination des produits phytosanitaires, et plus particulièrement du glyphosate, dans les sols. Selon les firmes, ces produits sont censés disparaitre en trois semaines... Thierry Vrain et son équipe ontfait un tout autre constat : les produits phytosanitaires, en fonction de la nature des sols, prennent plusieurs mois voir plusieurs années avant de disparaitre. Que pouvons nous donc imaginer de la composition de nos sols agricoles traités tous les ans... Le glyphosate, ainsi que les autres produits phytosanitaires sont reconnus pour augmenter le risque de certain cancer : de nombreux agriculteurs et leur famille en paient le prix fort aujourd'hui (et pourtant, ils ne buvaient pas dans les flaques eux !).

En buvant régulièrement dans les flaque d'eau des champs votre compagnon, sans le savoir, se dirige vers la mort.


C'est ce que j'ai vécu avec mes deux compagnons partis trop tôt. Enfin, c'est ce que je suppose. Mes deux Chiens sont décédés tôt d'un cancer. Ils avaient une alimentation saine et équilibrée (BARF dont la viande est labélisée et de consommation humaine), à la maison aucun produit chimique n'est utilisée pour le ménage, ils n'étaient pas surmédicamentés et les antiparasitaires que je leur administrais étaient 100% naturels et confectionné par mes soins. Alors comment ? Comment est-ce possible que des Animaux au mode de vie sain puissent partir si tôt d'un cancer ? Ma maison est proche des champs. Toutes mes promenades étaient composées de champs cultivés. J'évitais les champs au printemps, je prenais la voiture pour me rendre ailleurs, mais le reste du temps, nous étions dans les champs. Mes Chiens buvaient dans les flaques. Pour Mitsuki c'était un jeu : elle allait dans toutes les flaques et s'amusait à ouvrir sa gueule dedans tout en marchant. Je n'ai jamais vu le danger, elle n'avait aucun symptôme et elle s'amusait tellement... Qu'est-ce qui me fait soupçonner les pesticides ? Les paroles de plusieurs infermières travaillant en oncologie. Dans mon entourage plus ou moins proche, il y a 5 infirmières. Chose incroyable, 4 d'entres elles travaillent ou on travaillé en oncologie. L'une d'elle m'a rapporté que le cancer de Mitsuki était typique des agriculteurs et que dans son unité on l'appelait le cancer aux pesticides... Après cela, j'ai fais des recherches sur le sujet. Sur internet : pas grand chose sur les Chiens, mais beaucoup d'études (étrangères) sur les Humains ainsi que sur la faune sauvage. Les études démontrent un fort taux de cancer chez les agriculteurs utilisant du glyphosate et d'autres produits phytosanitaires chimiques. Elles démontrent également un impact important sur la santé des populations voisines des champs cultivés : beaucoup d'allergies qui n'en seraient pas, un système immunitaire plus fragile que pour des citoyens vivant en zone rurale éloignée des cultures.

J'ai également mené une petite enquête parmi des clients, voisins et proches. J'ai fais un triste constat : les Chiens qui se promenaient quotidiennement dans les champs et buvaient dans les flaques ont eu un cancer tôt, souvent le même cancer que Mitsuki ou de la même typologie. Bien évidemment, ce n'est pas une preuve scientifique ce que j'avance ici, mais ces "coincidences" apportent de l'eau à mon moulin.


Je n'ai pas de regret, j'ignorais le danger caché, pour moi la pluie avait tout lavé... Maintenant je sais. Maintenant j'interdis à mes Chiens de boire dans les flaques et j'ai toujours une gourde et une gamelle d'eau, même l'hiver.


Bien évidemment, j'ai conscience qu'un cancer se déclare suite à plusieurs facteurs (génétique, choc émotionnel...) mais la consommation de produits phytosanitaires me semble être un facteur non négligeable.


Des pesticides dans les croquettes.


Cela vous étonne ? Je suis sure que non... Après tout, les croquettes sont constituées de céréales (rarement de super qualité et ayant subit des traitement phytosanitaires), de farines animales, de "viande" et de sous produits animaux. Les Animaux constituant les croquettes ont eux aussi été nourris par différents aliments souvent traités aux produits phytosanitaires. Nous avons vu plus haut que le glyphosate n'était pas totalement éliminé par l'organisme mais que celui ci le stockait... Cela fait une consommation de produits phytosanitaires en chaine (comme pour les métaux lourds chez les Poissons, les Poissons en haut de la chaine alimentaire ont une chaire plus riche en métaux lourds puisqu'ils ont consommé ces métaux lourds en mangeant d'autres Poissons). Nous avons donc un Chien ou un Chat qui mange chaque jour des croquettes contenant une certaine dose de ses produits. En 2018, des chercheurs de l'université de Cornell ont détecté du glyphosate à dose assez importante dans pas moins de 18 marques de croquettes (on parle de marque et non de gamme attention !) et on conclu que nos Animaux étaient 4 à 12 fois plus exposés que l'Homme au glyphosate rien que dans leur alimentation. Selon Healt Ressearch Institute, le taux de glyphosate est d'environ 32 fois supérieur dans l'organisme de nos Chiens que dans le notre. Cela en dit long sur la quantité absorbé et expliquerait en parti les nombreux cancers qui touchent nos compagnons de plus en plus tôt.


Conclusion : Cet article ne traite pas le cancer mais les produits phytosanitaires agricoles et leur impact sur la santé de nos Animaux. Il n'a pas pour but de vous effrayer et de créer la panique en vous incitant à promener vos Chiens ailleurs, non, il serait dommage de ne pas profiter de la quiétude de la campagne. Je tenais simplement à informer sur le sujet, un mal invisible où nos compagnons sont bien plus exposés que nous.

Pour limiter au maximum l'ingestion de produits phytosanitaires à nos Animaux vous pouvez : * ne pas en utiliser chez vous : optez pour un désherbage manuel, ne mettez pas de tue limace dans votre jardin ni tout autre poison. Utilisez au maximum des produits naturels. * apprendre à votre Chien à ne pas boire dans les flaques d'eau (ou du moins, rappelez le quand il s'agit d'une flaque dans les champs) * ne pas vous promener en plein champs quand l'agriculteur vaporise des produits phytosanitaires (ainsi que les jours qui suivent) et limiter de manière générale les promenades dans les champs au printemps * respecter les cultures et apprendre à votre Chien à rester sur les chemins

* donner à vos compagnons une alimentation naturelle et le moins transformée possible et veiller à sa traçabilité et à sa qualité.



Les textes et photos de ce site sont protégés par le droit d’auteur et ne sont pas de libre droit. Toute reproduction est strictement interdite.

Copyright @naturo4pattes.com Photo : pixabay

bottom of page