• Naturo4pattes

Reconnaître un Animal malade.

Si dans la plupart des cas nous savons quand nos Animaux ne vont pas bien, il nous arrive cependant de ne pas nous rendre compte immédiatement de leur état de santé et nous agissons alors avec un certain temps de retard.

Voici donc des éléments importants à prendre en compte et qu'il faut savoir analyser afin de pouvoir aider au mieux et le plus rapidement possible votre Animal.


Le comportement des Animaux est un indicateur majeur à ne pas sous-estimé.



Les premiers symptômes sont, dans la grande majorité des cas, un changement de comportement

Tout changement de comportement ou d'habitude de votre Animal doit impérativement retenir votre attention. Peut importe que le changement soit conséquent ou minime, vous vous devez d'observer votre Animal attentivement et analyser au mieux ce qui provoque ce changement. Parfois ce n'est pas grand chose, les Animaux sont comme nous et ont des émotions, ils réagissent donc à leur environnement, d'où l'importance d'observer et de comprendre si ce changement est d'origine émotionnel ou physique, si cela est temporaire (se cache parce qu'il a attendu un coup de fusil par exemple) ou si cela dure depuis un moment.


Notre plus grande erreur n'est pas le manque d'observation mais plutôt le doute. Vous connaissez l'Animal avec lequel vous vivez, si vous le trouvez "bizarre" ou si quelque chose vous inquiète, faites vous confiance et n'hésitez pas à consulter un vétérinaire. Se sont parfois des petits détails qui doivent nous alerter, et je rappel qu'en santé, plus on s'y prend tôt, meilleures sont les chances de guérir.



1. Prostration et apathie. Un Animal qui reste dans son coin, ne bouge pas et semble dormir tout le temps est un Animal qui souffre beaucoup. Il est urgent d'appeler un vétérinaire pour établir la cause de ses souffrances. tout changement d'activité soudain doit vous inquiétez. Si votre Chien se met à dormir bien davantage que d'habitude et/ou ne répond plus à vos sollicitation au jeu c'est le signe qu'il a un problème. Nous savons que les Chats dorment beaucoup, et ils dorment bien davantage lorsqu'ils prennent de l'âge. Mais retenez qu'un Chat qui ne fait QUE dormir du jour au lendemain (généralement en boule ou les 4 pattes sous lui) est un Chat qui va très mal. Tout Animal qui "reste en boule" dans un coin doit vous inquiéter.

Un Animal qui se cache et qui cherche le calme contrairement à ses habitudes n'est pas bon signe et doit voir un vétérinaire sans tarder.


2. Alimentation et boisson.

En cas de refus de s'alimenter il est important d'agir rapidement et d’emmener votre Animal chez le vétérinaire. C'est un symptôme grave que vous ne devez jamais sous-estimer, surtout s'il est suivit d'une perte de poids. Cela peut être le signe de nombreux maux comme : gingivite, PIF, gastroentérite, piroplasmose, occlusion intestinale, arrêt de transit, fièvre... Aucun Animal ne refuse "pour le fun", si certains ont plus d’appétit que d'autres, si certains font un peu les difficiles, jamais ils ne se laisseront mourir de faim. Un Animal qui se met à manger et à boire plus de d'habitude doit aussi vous interpeller car ce peut être la trace de plusieurs maux.

3. La malpropreté. Un Animal propre qui, du jour au lendemain fait ses besoins partout indique très clairement que quelque chose chose. Notre premier reflex est d'analyser ce symptôme comme un problème comportemental, ors, il n'est pas rare que la malpropreté soit un signal annonciateur d'un problème physique sous-jacent. Ce peut être aussi un message de la part de votre Animal pour vous dire qu'il ne va pas bien. Ainsi, mon petit Lapin Totoro qui était en pleine forme s'est mit, du jour au lendemain à uriner partout et sur moi. J'ai mis beaucoup de temps avant de comprendre que le problème n'était pas comportemental et j'ai attendu qu'il perde du poids (alors qu'il mangeait très bien) pour l'emmener chez le vétérinaire. Le verdict était sans appel, son état de santé était critique... Heureusement, aujourd'hui il va très bien.

4. Refus d'être touché. Les Animaux ne sont pas nos peluches et peuvent refuser d'être toucher lorsque nous en ressentons le besoin. Néanmoins, si votre Animal refuse que l'on touche certaines parties de son corps c'est peut être parce que celles-ci lui sont douloureuses.


5. Gémissements et plaintes.


Difficile de passer à côté de tels indices de mal être. Toute plainte émise par votre Animal doit être prise en considération. Il est triste d'entendre certaines personnes qualifier leur Animal de "douillet" ou de "pleurnichard" car lorsqu'un Animal se plaint c'est la signale d'une douleur vive et difficile à supporter pour lui. Nous ne sommes pas là pour juger les capacités des Animaux à surmonter la douleur, tout comme nous, certains sont plus sensibles que d'autres, mais cela ne nous donne aucun droit d'accepter ou de refuser d’atténuer leurs douleurs. C'est de notre devoir de prendre soin d'eux et de nous assurer qu'ils ne souffrent pas.


6. Soucis digestifs. Constipation, selles molles voir liquides, vomissements... sont des symptômes qui a première vu peuvent sembler banals. Si dans une grande majorité des cas il s'agit simplement d'un aliment qui ne passe pas très bien (une friandise un peu trop riche donnée plus tôt par exemple ou encore une "cochonnerie" mangée lors de la balade), il faut tout de même rester attentif à la durée de ces symptômes. Lors de selles liquides un Animal peut très vite se déshydrater. La constipation peut être le signe d'une occlusion. Des selles molles au quotidien démontrer une flore intestinale fragile qui s'épuise de jour en jour. Mais tous ces symptômes peuvent être aussi la signature de pathologies graves et mortels.


7. Soucis locomoteur. Les boiteries sont malheureusement sous évaluées dans le domaine Animalier (sauf chez les Chevaux où les cavaliers en connaissent les risquent) et celles-ci engendrent des maux sévères ainsi qu'une grande souffrance. Il n'est pas rare de rencontrer des personnes qui laissent leur Animal boiter en se disant "ça va passer". Premièrement, non ça ne va pas passer comme vous dites ! Surtout si l'Animal n'est pas mis au repos ! Et ça, c'est le grand drame des personnes vivant avec un Chien : il est quasiment inconcevable pour une grande majorité eux de mettre leur Chien au repos strict, c'est à dire promenade en laisse courte uniquement, pas plus de 15 minutes et surtout, pas de jeux. C'est malheureux, car en effet, la plupart des boiteries doivent bénéficer d'un repos strict. Ne pas solliciter la zone endolorie permet à l'inflammation de se réduire, au tissus de se reconstruire en cas de déchirement...

En cas de boitterie il est important de consulter un vétérinaire pour connaitre la cause (entorse, déchirement musculaire, anomalie osseuse, arthrose, fissure osseuse, tendinite etc...) et ainsi adapter la durée de repos et le traitement. Retenez aussi qu'une simple petite boiterie (parce que l'Animal aura trop joué par exemple) peut entrainer un handicap à vie si celle-ci n'est pas prise en charge correctement.


Par ailleurs, certaines boiterie n'ont pas pour origine un problème physique, certaines sont malheureusement l'empreinte d'un trouble neurologique.


8 . La perte de poids. Un Animal qui perd du poids alors qu'il mange comme à son habitude doit attirer votre attention et doit être vu rapidement par un vétérinaire. Même s'il est en forme, un Animal qui perd du poids est un Animal malade.

9 . Peau et pelage. La peau et le pelage sont les premiers indicateurs de la santé chez un Animal. Ainsi, si votre Animal commence à se gratter plus que de raison, si sa peau est rouge ou irritée, si ses poils sont ternes et cassants ou au contraire gras, si sa fourrure est clairsemée, si des boutons appairassent ou si votre Animal sent mauvais, n'hésitez pas à le montrer à un vétérinaire. Parfois ce n'est pas grand chose, mais ce peut être le signe de pathologies graves comme le FIV, la myxomatose, la leishmaniose...

De même, un Oiseau qui perd ses plumes, un Poisson qui perd ses écailles et un Reptile dont la peau est anormale doivent vous interpeler.


10. La température : un paramètre important.


La première chose que je vous conseil de faire lorsque vous trouvez votre Animal "bizarre" c'est de prendre sa température. C'est un geste simple mais qui peut "tout changer" et confirmer vos doutes.

La température moyenne d'un Chien ou d'un Chat est en moyenne de 38,5°C. elle peut varier légèrement en fonction de l'Animal et du moment de la journée

La température moyenne d'un Lapin est de 39°C mais peut varier entre 38.5°C et 39.5°C La température du Furet oscille entre 38°C et 39.5°C

Le température moyenne d'un Cheval est de 38.5°C

Conseils et conclusion : tout changement, qu'il soit anodin ou non, doit attirer votre attention. Avant que la maladie ne se développe, elle laisse parfois des petits indices de sa présences, soyez donc attentif au moindre changement. N'attendez pas "que ça passe", rien ne part tout seul. Ne sous-estimez votre intuition concernant la santé de votre Animal. Vos proches vous diront peut être que vous vous inquiétez pour pas grand chose, mais vous seul connaissez votre Animal, vous seul pouvez voir avant les autres s'il ne va pas bien. Et puis, mieux vaut consulter pour être fixé que d'attendre dans l'angoisse. Retenez aussi qu'un petit désagrément peut se transformer en gros soucis si vous n'intervenez pas, mieux vaut s'y prendre le plus tôt possible. Sachez que vous ne consultez jamais un vétérinaire pour rien. Et en cas de doute retenez ces sages paroles qu'un vétérinaire m'a un jour dites : "premièrement, on ne va pas chez le vétérinaire uniquement pour des vaccins et des urgences, deuxièmement, mon travail n'est pas que d'annoncer des mauvaises nouvelles ! Je préfère que l'on vienne me voir pour pas grand chose plutôt que de voir un Animal mal en point"


Les textes et photos de ce site sont protégés par le droit d’auteur et ne sont pas de libre droit. Toute reproduction est strictement interdite.

Copyright @naturo4pattes.com