Massage, stretching, ostéopathie... quelles différences ?

Entre les massages, le stretching et l'ostéopathie il est parfois difficile de savoir "lequel choisir" pour son Animal. Chaque discipline apporte ses bienfaits et chacune agit sur un ou des plan(s) différents. L'idée n'est donc pas des les opposer et encore moins d'affirmer que l'un est meilleure que l'autre mais plutôt de comprendre ces trois techniques manuelles.



photo : pixabay spiritze


L'ostéopathie

L'ostéopathie consiste principalement à lever les blocages de mobilité en s'intéressant au corps dans sa globalité. Le praticien cherche l'origine du mal puis, par ses manipulations, permet au corps de retrouver sa mobilité d'origine. En ostéopathie on travail principalement sur le système musculosquelettique ainsi que sur les vertèbres, les os du crânes (cranio-sacré) et les viscères. L’intervention d’un ostéopathe pour son Animal est intéressante lors de troubles aiguës, de traumatismes physiques et de troubles locomoteurs.


Le stretching

Le stretching est une technique d'étirements préventifs favorisant le relâchement musculaire ainsi que l'évacuation des toxines dans le corps. Il permet d'améliorer les performances, de prévenir des dégénérescences fonctionnelles et de diminuer les risques de blessures lors d'efforts physiques intenses.

La finalité du stretching est de garder ou de retrouver une locomotion naturelle grâce à la libération des différentes tensions qui pèsent sur le corps de l'Animal.


Le massage On pourrait définir le massage en un mot : détente. Le massage agit sur les trois sphères de l'Animal : le corps physique, les corps énergétiques et enfin le mental ou l'émotionnel. L'intention première du massage est d'apporter de la détente dans ses trois sphères.

Dans le corps physique, son champs d'action permet le relâchement des tensions musculaires, ligamentaires et tendineuses. Le massage permet aussi de détendre les fascias et soulage les douleurs articulaires de l'Animal et plus particulièrement les douleurs chroniques tel que l'arthrose. Son impact neurologique est important : il permet à l'Animal de retrouver des sensations et de travailler sa proprioception (= perception de son propre corps, de ses limites). En détendant et en relaxant le corps physique, le massage apaise et détend l'esprit de l'Animal. Nous savons que le corps physique est directement lié à l'esprit : le stress et l'anxiété provoquent de manière inconsciente des tensions musculaires, un mental serein permet une détente musculaire. Enfin, lors du massage, j'active de manière consciente certains méridiens et points d'acupunctures. Ces réseaux et centres énergétiques sont importants dans le maintient de la santé physique, psychique et énergétique.



Conclusion : trois approches différentes qui se complètent.

L'idéal est bien entendu de pouvoir offrir les trois à son Animal. Mais je sais que cela n'est pas toujours possible et que chacun fait comme il le peux. Cela dépend donc de ce que vous recherchez et du trouble qui affecte votre Animal. Sachez qu'il n'y a pas de bonne ou de mauvaise réponse car, quelque soit le soin que vous choisirez, il apportera beaucoup de réconfort à votre compagnon. De manière globale, je conseils d'opter pour l'ostéopathie en cas de troubles locomoteurs importants (chocs, dysplasies, démarche non naturelle...) afin de remettre en place la mécanique du corps. C'est principalement un soin curatif.

Le stretching est au contraire un soin préventif. Il est donc plutôt conseillé pour entretenir la flexibilité et l'agilité des articulations afin d'éviter une restriction de mobilité obligeant l'intervention d'un ostéopathe par la suite. C'est donc un soin "à faire" ponctuellement tout au long de la vie de l'Animal. Le massage quant à lui incite à la détente physique et émotionnelle : après un exercice sportif, après des vacances à la montagne, pour soulager les douleurs chroniques de l'Animal âgé, pour apaiser un Animal anxieux...

Si vous avez la possibilité de faire les trois dans l'année voici ce que je vous conseils : "Commencez" par une séance d'ostéopathie afin de lever tout blocage mécanique. Afin d'apporter du soutient au travail de l'ostéopathe et de le compléter, il peut être intéressant de faire faire un massage à l'Animal entre une et deux semaines après la séance d'ostéopathie. Bien entendu, offrir des massages réguliers à votre compagnon, même bien après une séance d'ostéopathie lui fera toujours le plus grand bien. Par la suite, le stretching accompagnera l'Animal ponctuellement pour éviter toute forme de blocage. La fréquence sera à définir en fonction de l'âge, de l'activité physique et de la santé physique de l'Animal. Tout ceci est donné à titre indicatif.


Le plus important à retenir est qu'il ne faut pas chercher à opposer ces trois approches car celles-ci sont complémentaires.



Les textes de ce site sont protégés par le droit d’auteur et ne sont pas de libre droit. Toute reproduction est strictement interdite.

Copyright @naturo4pattes.com

19 vues

Posts récents

Voir tout