La mélisse (melissa officinalis L.)



La mélisse est connue depuis l'antiquité et ses bienfaits ainsi que son innocuités ne sont plus à prouver.

La mélisse est une plante vivace parfois qualifiée de mauvaise herbe tant elle est envahissante et rustique. Pourtant, c'est une plante pleine de vertus et en avoir dans son jardin devrait nous mettre en joie. Un conseil si vous souhaiter en planter dans votre jardin : faites les pousser en pot si vous ne voulez pas vous retrouver envahis (surtout qu'elle étouffe très facilement les autres végétaux).


Attention, ne la confondez pas avec la citronnelle ou la verveine citronnée ! Si son parfum est similaire elle ne fait absolument pas partie de la famille ! La mélisse est plutôt une parente de la menthe ainsi que de la sauge officinale.


Propriétés médicinales et indications thérapeutiques.


La mélisse est avant tout connue pour ses propriétés antispasmodiques exceptionnelles : on l'appel parfois "le spasfon des plantes" ! Elle est particulièrement intéressante en cas de douleur à l'estomac quel qu'en soit l'origine (physique ou émotionnelle), de gastrite et lors d'état nauséeux.

De plus, la mélisse est anti-ulcéreuse, ce qui complète son action bénéfique sur l'estomac, notamment lors d'ulcère gastrique. Mais son effet spasfon ne se limité pas qu'à la sphère gastrique ! La mélisse est indiquée pour tout spasmes digestifs et urinaires : colon irritable, vésicule biliaire douloureuse, cystite, urétrite, métrite et contractions.


La mélisse prépare au sommeil, diminue l'anxiété et calme les sujets nerveux grâce à son effet sédatif. C'est un très bon remède contre les crises de nerf pour retrouver son calme et sa sérénité.


Encore une fois, je ne peux que m'émerveiller devant une polyvalence ciblée. La mélisse est la parfaite représentation à elle seule de la naturopathie : les spasmes gastriques ainsi que les problèmes urinaires ont souvent une origine émotionnelle lié à la nervosité et à l'insécurité. La mélisse soulage à la fois le corps physique et l'émotionnel. Une véritable merveille !


Parties utilisées et formes galéniques.

Se sont les feuilles que l'on utilise, juste avant la floraison.

Feuilles fraiches ou séchées: Pour tous les herbivores domestiques : ils adorent et mangeront la mélisse avec beaucoup de plaisir !

Attention, une fois cueillie, la feuille noircie très vite, elle doit donc être consommée directement après cueillette ou être mise à sécher rapidement.


Infusion :

Pour allier plaisir et santé. Par contre il faut en boire une certaine quantité pour en apprécier les bienfaits. Les Lapins et Cobayes la boivent facilement.


Poudre : Format économique pour les gros Animaux (bovins, Chevaux...) à mélanger à la nourriture.


Gélule : Facile à trouver en pharmacie. Contenance entre 100mg et 200mg. Pratique à donner pour les Chiens.


Extrait de plante standardisé (EPS) :

Véritable concentré de principe actif, cette forme est simple d'usage mais ne se garde pas longtemps.


Précautions d'emploi et contres indication.


La mélisse est une plante sûre, sans accoutumance et sans effet secondaire connu.



Mise en garde : cet article a pour but d'informer sur les bienfaits de la mélisse. Il ne doit cependant pas remplacer l'avis d'un professionnel de santé. Avant toute prise de complément alimentaire, demandez toujours l'avis d'un professionnel de santé afin d'éviter toute interaction médicamenteuse. Je me retire de toute responsabilité si vous ne prenez pas en considération les conseils et directives de votre médecin, pharmacien ou vétérinaire.

Les textes de ce site sont protégés par le droit d’auteur et ne sont pas de libre droit. Toute reproduction est strictement interdite.

Copyright @naturo4pattes.com


33 vues

Posts récents

Voir tout