Qui suis-je ?

Par où commencer ?
Cette question est si complexe, vous ne trouvez pas ?
Je ne sais même pas par où commencer et surtout, j'ai peur de vous écrire un roman de plusieurs centaines de pages.
Promis, je vais synthétiser et aller à l'essentiel ;)

Certains pensent peut être en me lisant que la question est simple et la réponse évidente : "Tu es Sophie, naturopathe animalier".
Cette réponse n'est pas fausse, mais elle est incomplète ;)
C'est tout de même très réducteur de définir une personne par son prénom et son métier...
Et pourtant, c'est ainsi que nous nous présentons aux autres :
"Bonjour suis Noémie ostéopathe animalier"
"Salut, mon prénom est Sylvain et je suis facteur"
"Bonjour moi c'est Sam et je suis sans emploi"

Ce type de présentation ne nous permet pas de savoir QUI est en face de nous.
Un prénom et une profession ne définissent pas une personne.
Si on ne se présente pas avec notre profession, alors nous mettons en avant une passion, une activité, un courant de pensé voir même un titre...
Mais ça, c'est parce que nous avons l'habitude de vouloir entrer dans une seule et unique case : case ingénieur, case vegan, case maman, case hypersensible, case geek, case sportif, case prince...


STOOOOOOOP !

Nous sommes des êtres humains, nous ne sommes pas fait pour correspondre à une case, à une caricature. Notre métier, nos passions, notre "titre", nos convictions font parties de nous mais ne doivent pas nous coller à la peau, nous restreindre.
Nous sommes des êtres complets, tous différents, avec un peu de toutes ces cases à la fois, à des doses différentes pour rendre chacun de nous unique en son genre.

Bref, revenons en à moi car je m'éloigne un peu du sujet ;)

Qui suis-je ?
Ou plutôt, que suis-je ?

Je m'appelle Sophie, du grec "sagesse" (voilà déjà la première case), je suis une chamane et mon métier est naturopathe animalier.
Comme je vous l'ai expliqué sur cette page  je suis née chamane. Chamane n'est pas mon métier, c'est ce que je suis (comme pour tous les chamanes ;)).

J'ai un lien étroit avec la Nature et notre Terre.
Pour mon bien être, j'ai besoin de sortir en pleine forêt minimum trois heures par jours, sans cela, je dépéris, je meurs...
Je parle aux Animaux, aux Arbres, aux êtres invisibles...
J'aime danser dans les feuilles d'automnes, courir sous une pluie d'orage, sentir les premiers parfums des fleurs de printemps. J'essaie de profiter de chaque instant, de rendre chaque moment plus magique.
Je suis connectée à mon intuition, j'écoute mes guides ainsi que les autres êtres de lumières et suis leurs conseils.
Je ressens beaucoup d'amour et de respect pour les Arbres, ils sont un peu ma famille et c'est en forêt que je me sens le mieux, le plus en sécurité.
Je suis particulièrement connectée aux énergies des Dragons, nombreux m'accompagnent durant mes soins énergétiques

Je suis une femme sensible, ayant beaucoup d'empathie pour le vivant depuis toute petite. Au point qu'à l'âge de 12 ans j'ai commencé à être bénévole dans un refuge près de chez moi, j'ai commencé à informer mes camarades sur les souffrances faites aux Animaux ainsi qu'à la Terre.
J'ai arrêté de manger de la viande à 17 ans et j'ai choisi d'avancer sur ce chemin en adoptant une alimentation exclusivement végétale 7 années plus tard.

Mon empathie ne se limite pas aux Animaux et à la Terre : mon coeur est ouvert pour tout être vivant, quelque soit son espèce et son univers.
 

Mon rêve, depuis toute petite, c'est de rendre ce monde plus beau, plus doux. Cela peut sembler niait voir hypocrite, pourtant, je me souviens encore de ma réponse à la question "Sophie, quelle est la chose dont tu souhaites le plus au monde ?"
Je répondais souvent : "Je veux un monde sans souffrance, je veux un monde où tout le monde se respecte, respecte les Animaux et la Terre".
En écrivant ces lignes les larmes me montent aux yeux, je me rends compte que ce souhait est présent depuis toujours dans mon coeur.
Pendant une période j'ai refermé mon coeur. Il était trop blessé par toutes ces souffrances vues. J'avais aussi beaucoup de colère en moi : colère contre l'humanité tout entière et de ce qu'elle fait à la Terre et à ses habitants.
Cette colère m'a longtemps rongée. Mais elle n'était pas constructive.
Gandhi disait : "Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde".
J'ai compris que je ne pouvais changer ce monde à moi toute seule, mais que chacun devait faire sa part.
Moi, je rêve d'un monde d'Amour, de respect et d'une humanité qui vit en harmonie avec la Terre.
Je rêve d'un monde où tout Être irradie de bonheur.
Comme je ne peux illuminer la galaxie entière, je me contente d'apporter, du mieux que je peux, un peu de lumière et de soutien à tous ceux qui croise mon chemin.